Mapuche-hommes de la terre
| home | bref | dernières nouvelles | dossier | plus d'infos | liens | contact |
Informations en bref.:

INFORMATIONS EN BREF: AVRIL 2007
JEUDI 19 AVRIL 2007
MARCHE A CANETE

Environ 130 Militants mapuches de la province d’Arauco ont défilé hier dans les rues de la ville de canete pour protester contre la militarisation de la zone, la détention des dirigeants mapuches de cette région et un projet d’extraction minière sur le lac Lleu Lleu.

« Nous exigeons le retrait des forces de police et des entreprises forestières de notre territoire » a déclaré le porte parole mapuche de la zone, Avelino Meñaco, ce dirigeant reconnu a ensuite exigé la libération des prisonniers politiques mapuches nos frères sont prisonniers parce qu’ils réclament nos terres, ceci est injuste, mais c’est comme ça que nous traite ce gouvernement qui se dit démocratique et qui nous poursuit, nous réprime avec pour seul objectif de nous faire taire »

Cette manifestation a également rassemblé des dirigeants mapuches de Los Alamos, Arauco, Tirua Canete. Fernando FREN dirigeant de la communauté de los Alamos a déclaré “ils nous parquent, nous ne pouvons pas nous déplacer librement et de plus nous appliquent des lois injustes, qui sont issues de la dictature, et tout ça uniquement parce que nous réclamons des droits ancestraux qui nous appartiennent. La manifestation s’est déroulée sans incidents.


-----------------
23 Avril 2007

Un tremblement de terre et un tsunami qui affectent les mapuches huilliches

Dans la journée de samedi un tremblement de terre suivi d’un tsunami a affecté la zone de Puerto Chacabuco et la région de Aysen. Depuis le mois de janvier les habitants d’Aysen dénoncent des secousses sismiques incessantes, plus de 6000 en trois mois. Les autorités semblent n’avoir pas prit très au sérieux les menaces, jusqu’à samedi dernier où un tremblement de terre suivi d’un tsunami a fait trois morts et sept disparus (selon les premières estimations). La zone de Puerto Chacabuco est peuplée de nombreux mapuches Huilliches qui émigrent d’Osorno, Chiloé et d’autres villes plus au nord , à la recherche d’un travail dans les entreprises de production de saumons qui se sont installées dans les fiords de la zone. Suite au tremblement de terre, la présidente de la république s’est rendue sur les lieux et a été accueillie par une manifestation houleuse durant laquelle le maire d’Aysen a été détenu. Les habitants dénoncent la lenteur de réaction des autorités, l’absence de réelle assistance, à Puerto Chacabuco il n’y avait ni médecin, ni ambulance, et malgré les trois mois d’incidents de plus en plus graves, aucune évacuation des zones habitées n’a été réalisée. Depuis aujourd’hui lundi 23 Avril, de fortes pluies s’abattent sur la zone et personne ne peut prédire ce qui va se passer dans les jours à venir, le ministre de l’intérieur a déclaré : «  l’épisode sismique ne s’arrête pas il va durer des mois et des mois ».  

«Reproduction autorisée à condition de citer la source.»