Mapuche-hommes de la terre
| home | bref | dernières nouvelles | dossier | plus d'infos | liens | contact |
Informations en bref.:

13 janvier 2008
La cour suprême rejette la demande concernant la mort de Mathias Catrileo
source Clarín http://elclarin.cl/

La cour suprême a rejeté à l’unanimité la demande des organisations mapuches et des droits de l’homme qui avait pour objet que l’enquête soit effectuée par le ministère public et non par la justice militaire. Le porte parole de cour suprême a déclaré “le cas est connu par la justice militaire, et ce qui est demandé est que la justice civile mène l’enquête, nous ne pouvons pas faire ça, nous n’en avons pas la faculté”
D’autre part, le rapport balistique concernant le tee shirt de Mathias Catrileo a conclut que le décès a été provoqué par un projectile qui est entré dans le dos de la victime. Selon le même rapport, la balle a perforé le poumon gauche et est ressortie par la zone de l’abdomen. Le policier qui a été inculpé de la mort de Mathias est actuellement détenu au commissariat des forces spéciales de Temuco et maintenu au secret depuis plus de deux semaines.
Le second policier qui avait été inculpé pour la même affaire, a, quant à lui, été relâché pour faute de preuves.

-----------------
15 janvier 2008
N’utilisez pas d’armes de guerre contre les mapuches
source http://www.elmostrador.cl/

Mardi dernier le sénateur Navarro a demandé aux carabiniers de remplacer l’armement de guerre qui s’utilise sur la zone mapuche en conflit pour un armement conventionnel utilisé dans tout le reste du pays. Le sénateur a déclaré ce genre de mitraillettes correspond à des armes utilisées en Irak et en Afghanistan, pays qui sont en guerre, mais la neuvième région n’est pas en guerre. Dans le pire des cas les mapuches utilisent des bâtons ou des lances pierres pour se défendre. Dans ce contexte, et avec l’exemple de Mathias Catrileo, l’utilisation de mitraillettes UZI est complètement disproportionné. L’Araucanie n’est pas Israël, ou la Colombie ou l’Irak où les forces en guerre sont identifiées, pour cette raison l’utilisation d’armes de guerre ne se justifie pas et de plus est illégale, il n’y a pas dans le sud, de terroristes, ou guérilleros, il y a juste une population civile mapuche et non mapuche mécontente pour les injustices dont elle est l’objet »

«Reproduction autorisée à condition de citer la source.»