Mapuche-hommes de la terre
| home | bref | dernières nouvelles | dossier | plus d'infos | liens | contact |
Informations en bref.:

Vendredi 2 mai 2008
Cinq mapuches en prison préventive

source: http://www.cooperativa.cl

L’audience de détention pour incendie contre cinq membres de la communauté mapuche de Chiquenco a duré deux heures. Ces cinq personnes ont été arrêtées suite à l’incendie d’un camion, la semaine dernière. Le juge chargé du dossier a requis la prison préventive et la mise au secret pour ces mapuches qui devraient être transférés vers Temuco dans l’après midi de ce vendredi.

Selon les groupes d’appui aux communautés en conflit l’arrestation s’est déroulée dans un climat de violence et en présence d’un fort contingent policier. Les prisonniers sont : Leonardo Lican Ñanco, José Millacheo Marin, José Millacheo Ñanco, Andrés Lican Lican, José Millacheo Lican. Ces mapuches sont connus pour avoir participé aux récupérations de terres sur la zone de Chiguahue et y avoir exercé un contrôle territorial.

-----------------
samedi 3 mai 2008
Le gouvernement dépose plainte pour incendie de camion
Source El gong

Le gouvernement chilien a annoncé qu’il déposera une plainte criminelle pour l’attaque et la destruction de camions dans la zone d’Ercilla. Après trois mois d’un relatif retour au calme, la région d’Arauco est de nouveau le théâtre d’attentats et de détentions, bien que l’attaque contre des camions n’est été revendiquée par aucun groupe mapuche. La police n’a fait aucune déclaration quant à l’origine des incidents. A la fin de la semaine, des inconnus ont attaqué à coups de pierres un camion de l’entreprise forestière Mininco et lui ont ensuite mit le feu, le véhicule a été entièrement détruit, mais son chauffeur n’a, quant à lui, subit aucun dommage. Les pertes sont évaluées à 500 millions de pesos.

Cette situation préoccupe le gouvernement et les chambres syndicales. Une plainte criminelle a été déposée au tribunal de Collipulli, tandis que les auteurs de l’attentat sont activement recherchés. Selon l’intendante régionale, les forces de police mettront tout en œuvre pour retrouver les responsables et appliquer les sanctions qui correspondent. De leur côté les chambres syndicales de camionneurs ont déclaré au journal « el Gong » leur préoccupation et les probables manifestations qu’ils vont organiser suite à ce huitième attentat. Et d’ajouter « cette situation est le résultat de l’impunité dont jouissent les délinquants ou les activistes indigènes et politiques ». Les camionneurs n’excluent pas de déclencher une grève nationale d’activités comme moyen de pression pour que soit garantie la sécurité des entreprises. L’intendante a précise qu’il s’agit de faits isolés et ponctuels et que l’ont doit prendre les mesures nécessaires.

-----------------
3 mai 2008
Deux italiens arrêtés
Source Enc. Relaciones Internacionales Consejo de Todas las Tierras

L’organisation mapuche «Conseil de Toutes les Terres» dénonce la détention arbitraire de deux citoyens italiens, samedi 3 mai, vers 16 heures, sur la commune de Galvarino neuvième région.

Giuseppe Gabriele y Dario au moment de leur détention par les carabiniers et sans aucune explication étaient sur la commune de Galvarino, ils effectuaient une visite au lonko de la communauté de Chupilco et s’apprêtaient à visiter d’autres familles mapuches. La communauté Chupilco réclame depuis 17 ans les terres qui leur ont été usurpées par l’entreprise forestière Mininco et par la famille Petermann, ces derniers sont arrivés au moment de la «pacification de l’Araucanie» en 1881. (Guerre contre les mapuches qui a commencé au moment de l’indépendance du chili NDT).

La communauté dénonce la négligence de la CONADI et du gouvernement régional qui ne se sont jamais mis d’accord quant au processus de restitution des terres conformément à la loi indigène numéro 19.253

Les carabiniers du chili on déclaré que les italiens volaient du bois. Ce qui est absolument sans fondement et que de plus il apparaît peu probable que deux italiens viennent de Rome pour voler du bois dans la neuvième région du chili.

Le conseil de Toutes les terres exige la libération immédiate des amis italiens qui sont défenseurs de la cause mapuche.

AUCAN HUILCAMAN PAILLAMA

-----------------
3 mai 2008
Les camionneurs portent plainte contre les incendiaires
source: http://www.emol.com/

Suite aux incidents qui se sont produits dans la région de l’Araucanie le syndicat des camionneurs a annoncé qu’il déposera plainte contre les responsables des incendies de camions, cette décision fait suite à la détention de cinq personnes impliquées dans l’incendie d’un camion le 26 avril.

Le président de la confédération de propriétaires de camions du chili, Juan Araya a déclaré qu’il espérait que la capture des suspects, tous d’origine mapuche, permettrait de désarticuler les groupes qui attaquent les camions dans le sud.
“C’est le premier résultat concret du travail de la police et de la justice depuis que le premier camion a été brûlé, en décembre dernier… nous voulons en finir avec ces attentats et à cette fin nous réunissons des preuves pour pouvoir faire partie des plaignants contre les responsables de ces attentats » a affirmé le dirigeant syndical.

Araya a ajouté que la semaine prochaine il se réunirait avec la justice au niveau national pour accélérer les perquisitions et a affirmé qu’il y avait un malaise au sein des camionneurs en raison des attaques constantes, huit jusqu’à cette date, qui ont introduit un climat d’insécurité et de peur « parce que les groupes violents appliquent toujours la même tactique pour chacun des attentas, sont armés et menacent les chauffeurs qui sentent que leurs vies sont menacées ».

«Reproduction autorisée à condition de citer la source.»