Mapuche-hommes de la terre
| home | bref | dernières nouvelles | dossier | plus d'infos | liens | contact |
Informations en bref.:

16 janvier 2008
Suite au transfert de Patricia Troncoso, déclaration de sa famille
Source : Indymedia

Face à l’internement de Patricia Troncoso à l’hôpital Herminda Martin de Chillán, nous déclarons:

« Nous avons été témoins du fait que Patricia Troncoso, qui est dans un état de santé très grave, a été plus affectée, encore, par son transfert à Chillan. Au moment d’être transférée elle s’est évanouie à Temuco et a subit un autre évanouissement qui s’est produit en plein vol, aujourd’hui nous avons pu constater la détérioration de son état, elle est isolée de ses frères prisonniers politiques mapuches ce qui, à 98 jours de grève de la faim, représente un attentat contre sa santé.

Patricia a été sortie de la prison d’Angol vers l’hôpital de Temuco, et de là, transférée vers l’hôpital de Chillan avec l’intention évidente de l’incarcérer dans la prison de Chillan, pour, de cette manière passer sous silence son cas. Nous déclarons, en plus, que cette décision a été prise sans que sa famille en soit informée. Les medias de communication, les autorités du gouvernement et la gendarmerie ont déclaré que Patricia serait favorisée par ce transfert de temuco à Chillan et que cette mesure aurait été sollicitée par nous, sa famille.

Nous démentons cette affirmation d’une manière catégorique, nous n’avons jamais sollicité ce transfert, qui se traduit dans la pratique, par une aggravation de plus en plus rapide de son état. La gendarmerie, depuis aujourd’hui a interdit toutes les visites à Patricia, ce qui correspond à un isolement beaucoup plus grand et dans l’intention de briser son moral en l’entourant d’un appareil policier disproportionné et terrorisant.

Nous exigeons du gouvernement des conditions humaines de détention pour Patricia, et donc son transfert urgent vers un hôpital de Santiago, et avec une attention médicale qui garantisse sa vie. Nous ne cesserons pas de dire la vérité et de réclamer pour la vie de Patricia.

- Famille Troncoso Robles
- Réseau d’appui d’organisations sociales et politiques de Chillan.
Chillán, mercredi 16 janvier 2008

«Reproduction autorisée à condition de citer la source.»