Mapuche-hommes de la terre
| home | archive | bref | dossier | plus d'infos | liens | contact |

Paris, 9 janvier 2008
Le peuple mapuche veut vivre !
Etre reconnu et respecté !

Depuis 90 jours, Patricia Troncoso poursuit la plus longue grève de la faim du Chili dans la prison d’Angol. Elle est au seuil de la mort, face à l’indifférence du gouvernement de Mme Bachelet. Trois autres codétenus politiques mapuche l’ont accompagnée pendant plus de deux mois dans cette grève et deux autres l’ont rejoint solidairement.

Au prix de sa vie, elle revendique avec les autres prisonniers:

·La libération immédiate de tous les prisonniers politiques mapuche
·La démilitarisation du territoire mapuche, la fin de la répression des communautés en conflit et le respect de leurs droits territoriaux.

Imperturbable, l’Etat chilien continue l’occupation militaire des territoires mapuche et multiplie, sans mandat, de violentes perquisitions accompagnées d’humiliations racistes, dans les communautés en conflit territorial.

Jeudi 3 janvier, à l’aube, lors d’une récupération pacifique de terres, Matias Catrileo Quezada, étudiant mapuche de 22 ans, a été abattu d’une balle dans le dos par la police militaire. Pour mémoire, le 7 novembre 2002, Alex Lemun, 17 ans, a été atteint mortellement par le tir d’un officier de police, lors d’une occupation de terres. Dans la nuit du 21 août 2006, José Domingo Collihuin Catril, âgé de 71 ans a été tué dans sa propre communauté pendant une perquisition policière. Ces crimes contre les Mapuche ne doivent pas rester impunis.

Nous demandons la mise en place immédiate d’une commission composée de membres de la société civile pour enquêter sur la mort de Matias Catrileo et sur les violences commises en territoire mapuche. Nous demandons instamment à l’Etat chilien que le meurtrier de Matias Catrileo soit jugé par un tribunal civil, et non militaire,

Nous demandons enfin que l’Etat chilien n’applique plus la loi anti-terroriste aux luttes sociales et territoriales, qu’il respecte la Déclaration des Droits des Peuples indigènes adoptée le 13 septembre 2007 par l’Assemblée Générale des Nations Unies et ratifie dans sa totalité la Convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail.

Collectif de soutien au peuple mapuche
Premiers signataires : AlterKonexions, association La Aldea, Association Pueblo, Association RELMU – Paris, Colectivo Viento Sur, Comité de Solidarité avec les Indiens des Amériques - Nitassinan, Comité de Solidarité aux Peuples du Chiapas en Lutte, Icra International, La Cucaracha Festival, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples, Réseau d’Information et de Soutien au Peuple Mapuche, Terre et Liberté pour Arauco, …

Contact: libertadarauco@gmail.com -
Site d’information:
http://mapuche.free.fr -
http://www.mapuexpress.net

«Reproduction autorisée à condition de citer la source.»