Mapuche-hommes de la terre
| home | archive | bref | dossier | plus d'infos | liens | contact |

5 mai 2007
DEMISSION DU DIRECTEUR DE LA CONADI
.

Alberto Parra Salinas (34 ans) a présenté sa démission définitive comme directeur de la CONADI pour les profondes divergences qui l’opposent aux conseillers indigènes de cet organisme crée en 1993 pour promouvoir les droits et la protection des peuples originaires. Parra qui a exercé sa charge durant cinq mois, a fait resurgir avec sa démission la profonde crise institutionnelle qui affecte la CONADI.

Les huit conseillers indigènes, sur un total de 16, qui forment le Conseil de la CONADI, depuis son arrivée dans cet organisme ont rejeté vigoureusement sa présence en raison de ses origines « non indigènes » et se sont abstenus de participer aux réunions du conseil.  

Le Conseil de Toutes les Terres a déclaré, à ce sujet  « Les conceptions racistes fondées sur des considérations biologiques, qui sont scientifiquement fausses et moralement condamnables et qui ont causé et continuent de causer d’énormes souffrances à l’humanité, la marginalisation et la négation des peuples originaires trouvent leurs bases justement sur des considérations racistes du genre de celles que prônent les conseillers de la CONADI et les mapuches qui appartiennent aux partis politiques, et ceci est encore plus préoccupant si de telles doctrines trouvent échos au sein de l’état ».

Les conseillers pour leur part ont critiqué le fait que durant le gouvernement de Bachelet n’ont étaient rachetées aucune terre, « pas un mètre de terre ».

«Reproduction autorisée à condition de citer la source.»