Mapuche-hommes de la terre
| home | archive | bref | dossier | plus d'infos | liens | contact |

12 juin 2008
Leader Mapuche Hector Llaitul libre.
text source: http://www.azkintuwe.org

video source: http://www.caravanaporlavida2008.blogspot.com/

Suite à sept jours de jugement oral et plus d’un an de prison, Hector Llaitul, assistant social et leader de la CAM a été relaxé de toutes les accusations portées contre lui, c’est à dire port d’armes illégal et incendie. Les magistrats ont de plus ordonné sa mise en liberté immédiate, Roberto Painemil pour sa part a été déclaré coupable de port et détention d’armes.

Le ministère public avait requis contre lui et Roberto dix ans de prison ferme, raison pour laquelle le jugement a été accueillit par les cris de joie des familles et amis présents dans le tribunal.

Le tribunal a signalé qu’il avait reconnu le délit d’incendie et port et détention illégal d’armes mais que les preuves étaient insuffisantes pour accréditer la participation de Llaitul au-delà des doutes raisonnables.

Durant le jugement le juge Guzman, qui a dirigé la défense de Llaitul, a manifesté sa conviction de l’innocence de son client et a dénoncé la présence, dans ce cas, d’un montage policier afin de l’inculper. Il a même qualifié les attentats attribués aux mapuches, "d’auto attentats".

Il a ajouté que le jour des faits, son client était avec deux de ses enfants en visite chez des amis, à 35 kilomètres du lieu de l’attentat, ce que, selon la justice militaire Llaitul n’aurait jamais déclaré en un an de procédure.

Pourtant plusieurs témoins, présents sur les lieux ont corroboré cette déclaration, mettant ainsi en évidence l’irrégularité de la procédure et de l’accusation du leader mapuche. L’épouse de Llaitul a déclaré que l’expérience du juge a été prépondérante dans l´obtention de cette sentence. Pablo Ortega défenseur de Llaitul a manifesté sa grande satisfaction pour deux motifs, « parce qu’une personne innocente a été remise en liberté après un an de prison et parce que malgré les pressions existantes le tribunal a reconnu les preuves et décidé d’innocenter mon client… ceci renforce la thèse selon laquelle l’objectif de ce procès était de renforcer la persécution contre le peuple mapuche », l’avocat enfin a signalé que l’origine de l’attentat était toujours inconnue.

Hector Llaitul, qui a quitté la prison de Temuco à 13.15, aujourd’hui, a été arrêté par la police de recherche à Conception le 22 février 2007, et a été formalisé par la justice militaire de Nueva Impérial sur les bases d’un témoignage de Roberto Painemil obtenu sous la torture. Hector Llaitul est père de cinq enfants, il est assistant social et quand il a été arrêté il vivait en clandestinité en raison de la persécution judiciaire contre la CAM dont il est un des principaux dirigeants.

La lecture de la sentence définitive sera rendue le 19 juin 2008 vers 16 heures.

«Reproduction autorisée à condition de citer la source.»