Mapuche-hommes de la terre
| home | archive | bref | dossier | plus d'infos | liens | contact |

4 janvier 2008
Au milieu d’une tension extrême, le Chili oscille entre désespoir et colère
Source tvn mégavision, chilevision, Redtélévision, organisations mapuches


Mapuche

Tout au long de la journée du 4 janvier 2008 les manifestations se sont multipliées dans la capitale et le sud du chili. L’information a fait la une des journaux télévisés. Des manifestations regroupant de milliers de personnes se sont déroulées à Vilcun, Santiago, Conception, Temuco, Chillan entre autres. Dans la capitale, une manifestation s’est rendue, à la mi-journée,  face au palais de la Moneda et a été violemment réprimée. Aux cris « d’assassins », « Mathias présent », les manifestants, au milieu des affrontements avec les forces de police, ont répandu un colorant rouge dans les bassins du palais présidentiel pour simuler une immense tâche de sang. Des centaines d’effectifs de police montée et à moto ont quadrillé les alentours de la Moneda, et de nombreux manifestants ont été détenus. A Conception, tout au long de la journée, des centaines de personnes ont rendu un dernier hommage à Mathias Catrileo. La famille d’Alex Lemun, présente sur les lieux, a accompagné la famille de Mathias. Le père d’Alex visiblement submergé par l’émotion, n’a pu répondre aux journaliste et en pleurant a déclaré « revivre tout ça, je sais ce qu’est perdre un enfant, c’est terrible, je ne comprends pas », pour sa part, la mère de Mathias a fait une déclaration publique affirmant que sa famille était convaincue de la culpabilité des forces de polices et a terminer son intervention en disant « ils ont tiré sur des jeunes qui n’étaient armés que de leur idéal ».

D’autre part, des actions violentes ont émaillé la journée, barricades, incendies et attaques d´hélicoptères et d’avions de survol des zones incendiés se sont multipliées. De nombreux lonkos qui se sont rendus à Conception ont appelé le peuple mapuche a résister et á s’organiser pour en finir avec la répression de l’état chilien. Des touristes circulant dans la zone, selon Redtélévision, auraient essuyé des coups de feu.

L’ensemble des organisations mapuches et des organisations populaires chiliennes appellent à continuer les mobilisations dans les jours à venir.

En Argentine, les mapuches qui protestaient contre la mort de Mathias Catrileo ont été violement réprimés, actuellement de nombreux mapuches qui ont été arrêtés alors qu’ils protestaient devant l’ambassade du chili, sont au secret dans un commissariat. Les mapuches d’Argentine maintiennent une marche nocturne vers la délégation chilienne en Argentine prévue ce soir à 22 heures.

Aux dernières nouvelles et selon le « centre pikunche » de Santiago, la marche convoquée à Santiago, par un ensemble d’organisations mapuches, à 19 heures place d’Italie, et qui devait se rendre à la Moneda aurait été très brutalement réprimée dès son début. Plus de milles personnes ont convergé à 20 heures 15 vers la Moneda, quand les forces de forces de police sont intervenues avec une grande brutalité, tirant des grenades lacrymogènes, utilisant des canons lance à eau, et maltraitant très durement les participants. Il y aurait de nombreux détenus parmi lesquels José Lancapan et des dirigeants mapuches. Un nouvel appel a été lancé pour de nouvelles mobilisations dans les VIII, IV et X ÈME régions du chili et dans la capitale. Le Conseil Indigène Urbain appel à rejoindre les manifestations dans le cadre « d’une résistance non violente active ». Demain doivent se dérouler les obsèques de Mathias Catrileo.

«Reproduction autorisée à condition de citer la source.»