Mapuche-hommes de la terre
| home | archive | bref | dossier | plus d'infos | liens | contact |

Mardi 31 octobre 2007
Déclaration Publique
Suite à une nouvelle perquisition violente opérée à Temucuicui
des enfants de la communauté mapuche ont été blessés par balle

Notre communauté Mapuche de Temucuicui vient de nouveau dénoncer à l’opinion publique nationale et internationale une nouvelle et violente perquisition dont nous avons été l’objet et où de nombreuises personnes ont été blessées par balles parmi lesquelles des mineurs.

1. Hier, 31 octobre 2007, aux environs de 13 heures, un fort contingent poliicier s’est introduit sur les terres de la communauté, précisément sur l’ex-propriété Alaska où tout le lieu avait été investi depuis plusieurs jours par différentes polices jusqu’à des heures tardives de la nuit. Ces contingents policiers étaient accompagnés d’un hélicoptère qui a survolé à très basse altitude la communauté pendant plusieurs jours. Il s’agit d’une opération bien planifiée et qui avait pour objectif l’arrestation de membres de notre communauté.

2. Les forces de police sont violemment intervenues dans la communauté en détruisant les barrières de protection ainsi que les maisons, laissant plusieurs de nos membres avec de graves blessures par balles. Deux personnes sont disparues sans qu’on sache si elles sont détenues ou si elles se trouvent blessées dans les environs de la communauté. Le plus grave, c’est qu’un enfant mapuche, Patricio Queipul Millanao, âgé de 10 ans, alors qu’il revenait de son travail quotidien de surveillance du bétail de son oncle, s’est retrouvé face au contingent de policiers qui en apercevant l’enfant terrorisé et qui tentait de s’échapper ont tiré à deux reprises dans sa direction, provoquant deux impacts de balles dans son dos. L’enfant est resté à terre et la police a continué son travail sans lui porter secours.

3. Plus tard, l’enfant a été retrouvé par les membres de la communauté et a été transporté en urgence au dispensaire de la ville de Ercilla. Après qu’on ait constaté la gravité de ses blessures, il a été transporté au service d’urgence de l’hôpital de la ville de Victoria. On lui a découvert différentes blessures dans le dos, la jambe et les bras. Le reste des personnes blessées n’ont pas voulu se rendre à l’hôpital de peur d’être détenues et sont donc restées dans ces conditions dans la communauté. Actuellement nous continuons de rechercher les personnes disparues pour savoir si elles sont détenues ou blessées.

4. Nous devons rappeler que l’enfant Patricio Queipul Millanao, a subi, en 2006, une autre perquisition violente dans la communauté, lors d’une matinée où il se rendait à son travail avec Angelo Marillan âgé de 11 ans et qu’ils ont dû courir dans la colline environnante pour se cacher et éviter d’être atteints par des tirs de balle des forces spéciales. Terrorisés ils sont restés cachés dans la forêt pendant 24 heures. On les a retrouvés tard dans la nuit en très mauvaises conditions de santé. Ces faits ont été portés à la connaissance des organismes internationaux de Protection des Droits de l’Enfant.

5. Nous voulons manifester au GOUVERNEMENT que ni les armes, ni les tirs contre les membres de notre communauté, ni les perquisitions, ni les détentions, ni la persécution de nos autorités, ni les tortures, ni les mauvais traitements infligés à nos enfants et à nos femmes, nous empêcheront de continuer d’exiger les justes revendications de nos droits ancestraux en tant que peuple nation mapuche. Particulièrement notre communauté qui travaille pour la promotion et la reconnaissance de nos droits comme peuple.


FIN DE LA RÉPRESSION CONTRE NOTRE COMMUNAUTÉ
PLUS JAMAIS DE PERQUISITIONS
LIBERTÉ A TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES MAPUCHE
NOUS NE VOULONS PAS DE FRÈRE ASSASSINÉ
PLUS JAMAIS DE VIOLATIONS DE NOS DROITS

Communauté autonome Temucuicui
Mardi 31 octobre 2007

«Reproduction autorisée à condition de citer la source.»